Passer aux cosmétiques et maquillage bio est une étape importante. Pour nous, cela signifie prendre conscience de ce qui est bon pour la santé, faire du bien à son corps avec des produits les moins transformés possible, être respectueux de son environnement et protéger la planète en n’alimentant pas le suremballage. C’est dans cet état d’esprit que nous évoluons en apprenant chaque jour à nous améliorer. 

Où commence l'engouement pour les cosmétiques bio ?


Une consommation propre et saine ne s’effectue pas en un jour. Celles d’entre vous qui se lancent dans l’aventure cherchent leurs repères à travers des marques et labels. Mais avant toutes choses, pour passer à la cosmétique bio il faut en avoir envie. Cela peut venir d’un déclic suite à un événement vécu, un reportage qui vous a touché, une conviction profonde, une envie de changer de vie ou un intérêt pour la condition animale. Quoi que ce soit, c’est ce déclic qui vous transformera progressivement. Puis, passez à la pratique. Ne cherchez pas à jeter d’un coup tout votre maquillage et vos produits d’hygiène. Commencez par remplacer votre fond de teint ou votre démaquillant par une version naturelle labelisé bio par exemple.

Comment faire le tri ?


Ces dernières années, le marché a vu apparaître toujours plus de marques proposant un large choix de soins. Mais il n’est pas évident de s’y retrouver et d’adopter les bons produits. En effet, nombreuses sont les marques à ne pas prendre de label pour des raisons économiques ce qui n’enlève rien à la qualité de leur gamme. Parfois même, certains soins sont bien plus biologique que ceux étant labellisés. À l’inverse, d’autres peu scrupuleuses aiment profiter de la popularité grandissante du "Naturel" pour mieux vendre tandis que leurs produits restent majoritairement synthétiques et chimiques.

Là est le problème, car lorsque l’on débute il est compliqué de déchiffrer les étiquettes de composition. Dans le doute donc, mieux vaut privilégier les marques estampillées Cosmebio. Elle garantissent 95 % d’ingrédients naturels et 95 % de végétaux bio. Quant aux composants synthétiques, ils ne doivent pas excéder 5 % de la composition et seuls les moins nocifs sont acceptés. Au total, il faudra donc que le produit fini soit bio à 10 % minimum.

L’autre astuce que nous vous conseillons est de faire confiance à la box BelleauNaturel pour vous faire découvrir de superbes soins et vous permettent au fil des coffrets de concevoir une routine beauté naturelle, plus saine pour vous et pour la planète ! :) :) :)


Audrey